L’Inde en quelques chiffres

  • Nombre d’habitants : 1 358 408 567
  • Espérance de vie : 67,9 ans
  • Langues parlées : 24 officielles dont l’hindi et l’anglais 
  • Monnaie : Roupie indienne INR (1 Euro = 80 INR)
  • Nature de l’Etat : République fédérale
  • 2ème pays le plus peuplé du monde après la Chine
  • 2ème pays producteur de thé
  • 32 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco



Mon ressenti

Après 2 semaines à vagabonder dans le nord de l’Inde, j’écris cette article pour vous faire part de ma propre expérience. Bien sur, mon ressenti est personnel et a été influencé par mes activités, logements, transports… Chacun vit sa propre aventure et mésaventure, je vais donc partager les miennes !

Points négatifs

Je m’étais préparée à « arriver » en Inde après avoir lu pleins d’articles sur des blogs, d’avis de voyageurs. Pour tous, leur venue a été un choc culturel. Ayant pas mal voyagé, je m’étais dis que ça ne serait pas si traumatisant et que de toute façon je suis une « aventurière ». Pour être honnête, mon arrivée a été une catastrophe !!! A peine sortie de l’aéroport de Bombay, je savais que je n’étais pas à ma place. Comment expliquer mon ressenti … il y a du monde, beaucoup trop de monde, et il n’y a pas de place pour marcher, respirer, pour vivre quoi. Tout s’entremêle, tout se mélange et rien n’est organisé (vraiment rien), les rickshaws, les vaches, les voitures, les oies, les scooters, les rats, les chèvres, les chiens mourants … et les êtres humains ! C’est un gros chaos et il n’y a aucun repère. Il vaut mieux ne pas se laisser émouvoir par la misère car nous y sommes confrontés dans chacune des rues et chacune des villes !

Ayant mis un « filtre psychologique » pour ne pas être traumatisée par la pauvreté, j’ai clairement été choquée par autre chose qui m’a énormément touché : la pollution.

C’est à peine croyable de constater l’état des terres : chaque chose utilisée par un local est par la suite jetée par terre. A plusieurs reprises, nous assistions à cette scène : un indien termine sa bouteille d’eau et la jette par terre. De même pour les paquets de chips, de biscuits, de tout. Et ça, c’est choquant. Alors on aimerait agir, intervenir, ou ramasser nous même les déchets, mais on comprend vite que l’ampleur de la pollution est telle, que l’on peut rien y faire. C’est vraiment triste. Et ces faits ont énormément influencé mon avis sur le pays.

Pollution Inde

Points positifs

Enfin bref ! Si je ne vous ai pas trop dégouté de l’Inde, nous allons passer aux points positifs (oui, oui il y en a quelques uns). Tout d’abord, la richesse culturelle est incroyable! La religion est omniprésente mais elle n’est pas pesante. Hindouisme, islamisme ou christianisme, les croyances et religions cohabitent et c’est beau à voir ! Il y a des temples de toutes les cultures et cela ne pose aucun problème. C’est un pays assez libre à ce niveau.

Aussi, la nourriture est très riche (grasse oui, mais pas que). Il y a beaucoup de spécialités, et chaque restaurant propose sa composition d’épices ce qui donne à chacun des plats une saveur particulière. C’est vraiment un point fort de l’Inde. En revanche, après 2 semaines, l’envie de nourriture indienne est largement comblée …

Au niveau des transports, vous pouvez vous déplacer entre chaque ville assez facilement et pour des prix vraiment bas ! Pour faire Bombay Udaipur, soit 762 km et 18h de bus, nous avons payé 13€ par personne donc c’est vraiment top. Après, l’état des routes est vraiment médiocre et les indiens n’hésitent pas à mettre la musique à fond à 2h du mat mais une bonne paire de bouchons d’oreilles vous facilitera le sommeil… ou pas !

Et le plus important, les paysages !! Dès que l’on sort des villes, on se retrouve face à de magnifiques panoramas. Nous avons eu la chance d’aller dormir dans le désert du Thar, et les dunes étaient superbes ! Les temples et palais, construits par les grands rois indiens appelés « maharajas », sont incroyables !!!!! On a eu un coup de coeur pour le Taj Mahal, absolument magnifique. 


Notre itinéraire : le Rajasthan en 17 jours

Bombay : 3 jours

A mon arrivée je me suis reposée pendant 2 jours du voyage, et j’ai repris des forces car le départ a été compliqué. Ensuite, j’ai tenté de m’adapter à cette ville, et ça a été mission impossible donc nous sommes partis pour Udaipur rapidement et n’avons pas vraiment visité Bombay.

Udaipur : 3 jours

Ville des artistes, à chaque coins de rues, vous pouvez croiser des peintres ou des tailleurs qui tenteront de vous faire entrer dans leurs magasins. Attention, les plus gros bobards peuvent vous être racontés !!! On a vraiment assisté à des scènes drôles, comme lorsqu’un monsieur m’a demandé de l’aider à traduire un mot en anglais qu’une personne lui avait laissé en français. Avec toute ma gentillesse, j’accepte, et bien évidemment, je me suis faite avoir ! Le mot disait « Je suis vraiment content d’avoir acheté des objets dans ce magasin, le vendeur est super sympa, et les produits de bonne qualité. Je vous conseille d’acheter… » blablablaaaaaa. A chaque fois qu’un indien nous abordait, c’était pour nous vendre quelque chose finalement. Et Udaipur, c’était un peu la capitale du bobard. Mise à part ça, nous avons vraiment apprécié cette ville plutôt calme, qui borde un lac. Sur le lac se trouve le Taj Lake Palace, ancienne demeure des familles royales devenu hôtel de luxe. Il flotte au beau milieu du lac Pichola et c’est vraiment majestueux. On se contente de le regarder au vu du prix de la nuit (400€). En bordure du lac, vous pouvez aussi visiter le Jagdish Temple, temple hindou ou encore le City Palace, complexe de plusieurs palais. Aussi, un palais surplombe la ville : le Monsoon Palace construit dans l’objectif d’observer l’arrivée des nuages pendant la période de mousson.

⭐⭐⭐

Jaisalmer : 4 jours

Très jolie ville, qui se situe aux bordures du désert. Ce qui fait le charme de cette ville, c’est la forteresse qui se trouve au milieu de la ville, le Jaisalmer Fort. Il y a encore quelques années il n’y avait que cette forteresse, mais avec la montée du tourisme, la ville basse ne cesse de s’étendre. La vue de là-haut est vraiment superbe, cela nous plonge dans une ambiance un peu marocaine. A part ça, quelques lacs dont le Gadisar Lake se trouvent autour de la ville, c’est sympa pour voir le coucher de soleil par exemple. Sinon l’attraction phare est le safari à dos de chameau. Nous voulions absolument aller dans le désert, et c’est soit à dos de chameau, soit en 4×4 … On a préféré tenté l’aventure en chameau car c’est beaucoup plus authentique. Nous avons donc fait 2 jours de chameau et passé une nuit dans le désert, et croyez moi, c’est amplement suffisant !! Dès le premier jour, je m’endormais au bout de 2 heures sur mon chameau ! La chaleur est très intense et la cadence de la bête nous donne envie de s’endormir. Heureusement que l’on a fait des pauses ! Nous avons été très déçu par le paysage, on s’attendait à gravir des dunes de sables à perte de vue, mais non ! Nous étions juste sur des terres arides, avec la route à quelques mètres et des milliers d’éoliennes qui polluent complètement la vue ! Donc rien d’exceptionnel. En revanche, le lieu ou nous avons campé répondait à nos attentes, nous étions enfin dans les dunes, et ça, c’était superbe. Nous avons eu la chance de dormir seulement sur un lit à la belle étoile. Je dis bien « la chance » car nous ne voulions pas rejoindre un camp avec des tentes, douches, toilettes … on voulait vivre une expérience authentique et c’était réussi !

⭐⭐⭐

Jodhpur : 2 jours

Jodhpur, ou la ville bleue. Cette ville est connue pour son quartier de maisons bleues que l’on peut admirer du haut du fort. Il y a pas mal de restaurants avec « rooftop » où vous pourrez manger tout en regardant le soleil se coucher sur la ville.

⭐⭐

Jaipur : 2 jours

Seule ville imaginée par un urbaniste, mais quel bonheur !!! Enfin une ville un minimum « logique » avec un peu d’organisation !! Les routes sont larges, ordonnées, les maisons sont construites de façon astucieuse avec des balcons mais on ne peut pas tout avoir, l’urbaniste a oublié de faire des trottoirs… bref, passons. Nous nous sommes sentis plutôt à l’aise dans cette ville. Il y a pas mal de choses à voir. La Pink City, un quartier de maisons peintes en roses, autrefois pour la venue de personnalités. Bon, ça c’était avant, car aujourd’hui, la peinture rose coute trop chère et les maisons sont peintes en orange, donc c’est plus « orange city ». ce quartier est entouré d’une forteresse avec quelques accès par des « gates » qui sont plus ou moins populaires. Se balader dans la forteresse vaut le détour, c’est vraiment sympa. Il y a aussi un bâtiment très connu, le Palais des vents, palais construit en gré rouge et rose par un maharaja et qui était auparavant utilisé par les femmes pour regarder sans se faire voir ce qui se passait dans la rue. C’est pas mal de passer devant mais ce n’est pas non plus extraordinaire, c’est assez petit en faite (15m de haut). Ensuite, dans les alentours de la ville se trouve le Amber Palace, palais magnifique et entouré de remparts. Il était habité pendant des siècles par les maharajas Rajput. Il y a beaucoup de monde et il fait très chaud (en septembre du moins), on conseille donc d’y aller en début ou fin de journée. Il faut prendre un tuktuk pour y aller car c’est à 11km de Jaipur. Sur la route pour Amber, vous passerez devant le lac Man Sagar, avec au centre le Jal Mahal, un palais construit sur le lac, sympa de s’y arrêter 5 minutes.

⭐⭐⭐⭐

Palais des vents

Agra : 2 jours

Agra est populaire pour son palais classé nouvelle merveille du monde : le Taj Mahal. Ce mausolée construit par l’empereur suite au décès de sa femme après avoir donné naissance à leur quatorzième enfant est un temple de l’amour. Chaque jour des milliers de touristes viennent admirer cette beauté ! On pourrait venir en Inde seulement pour le voir ! Nous avons vraiment adoré le Taj Mahal, surement aussi car nous y sommes allés très tôt (5h45) pour profiter sans qu’il n’y ait trop de monde, sans qu’il ne fasse trop chaud, et pour avoir les couleurs du lever de soleil. L’entrée est chère, mais cela vaut vraiment le détour. En revanche, Agra n’a rien d’exceptionnel, cela ne sert à rien de s’y attarder.

⭐⭐⭐

Nous ne sommes pas restés très longtemps dans chaque ville car nous ne nous sommes pas sentis très à l’aise en Inde. Ce n’est pas le pays qui nous a donné envie de rester, donc on a un peu « tracé » mais c’est vraiment car on avait envie d’en finir rapidement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s